l’impact du Coronavirus. Cette fois, nous avons été aidés par Hotelnetsolutions à Berlin, qui travaille avec plus de 2000 hôtels essentiellement dans les régions germanophones (Allemagne, Autriche, Suisse) et avec qui nous collaborons depuis plus de 6 ans pour les campagnes de marketing telles que Google, Trivago, TripAdvisor.

Qu’avons-nous observé ?

Taux d’annulation – tous les hotels subissent actuellement de nombreuses annulations. Quels segments sont réellement affectés ? Après avoir discuté avec de nombreux hôtels, j’ai compris que les voyages en groupe – loisir et corporate – étaient les plus impactés. Mais que ce passe-t-il en ligne, où sont réservés de nombreux voyages d’affaires et de loisirs non organisés ?

Notre approche est simple : nous avons examiné les réservations et les annulations survenues en janvier et février 2020 et les avons comparées avec les mêmes chiffres du 1er au 5 mars. Voici le tableau ci-dessous :

Alors que les taux d’annulation des reservations effectuées par une OTA au cours des deux premiers mois étaient d’environ 22%, ils ont atteint plus de 55% sur les trois principales OTA du marché allemand. Les annulations de réservations directes n’ont quant à elles augmenté que de 5% à 13% sur cette même période.

Conclusion 1

Nous savons tous depuis des années que les réservations directes génèrent une valeur beaucoup plus élevée en raison de leur taux d’annulation plus bas. Il est maintenant évident que même en temps de crise, les clients ayant réservé en direct ont une fidélité plus élevée que ceux ayant réservé via une OTA.

Conclusion 2

Les metasearch apportant des réservations en direct ont le même comportement et le même taux d’annulation que les autres réservations directes. Ceci montre encore une fois que les metasearch ont un impact fort sur la fidélisation de votre clientèle tout ayant des coûts de distibution plus bas (chez myhotelshop, les coûts moyens sont d’environ 12% contre 17% pour les OTA).

Volume des réservations – notre deuxième étude porte sur le nombre de réservations ayant chuté au cours des 5 derniers jours. C'est un peu délicat, car de nombreux aspects y contribuent. Nous avons donc pris la moyenne des réservations par jour en janvier et février 2020 et l'avons comparée au même nombre sur la période du 1er au 5 mars. Ensuite, nous avons examiné le ralentissement.


Afin de prendre en compte la saisonnalité, nous avons également examiné les mêmes chiffres pour 2019 : le ralentissement du 1er au 5 mars 2019 par rapport à janvier et février 2019 (réservations par jour - étant donné que février avait une journée de plus en 2020 !).

La différence de pourcentage peut être interprétée comme dépendante du Coronavirus. Voici les chiffres :

Conclusion 1

Étonnamment, HRS se porte bien mieux que l'an dernier, tandis que c’est la demande de Google qui connaît le plus grand ralentissement. C'est ce que nous avons également remarqué au cours des 5 derniers jours sur le trafic. Alors que trivago est incroyablement stable, Google a baissé de plus de 30% sur plusieurs destinations. Les numéros ci-dessus sont issus de Google Hotel Ads. Mais nous constatons les mêmes ralentissements sur Google Ads.

Conclusion 2

Encore une fois, les réservations via les sites directs ont une stabilité et une fidélité beaucoup plus élevées que les réservations par le biais des OTA, avec un ralentissement moins dramatique, même si les différences ne sont pas aussi évidentes que sur les taux d'annulation.

Ce qu’il faut en retenir :

Dans de tels moments, votre site internet est votre canal le plus fiable et le plus rentable. Alors que d'autres segments peuvent s'évaporer en quelques heures (groupes, etc.), votre segment en ligne direct est beaucoup plus stable. Si votre taux de réservations directes en ligne est inférieur à 10% de vos réservations, votre entreprise peut être sérieusement affectée dans de telles situations. Avec de nombreux clients myhotelshop ayant plus de 35% des chambres vendues sur leur site direct pour des coûts moyens de 10%, nous pouvons être assurés que ces hôtels auront une activité beaucoup plus robuste au cours des prochains mois.

Comme la demande semble être stable sur les metasearch comme Trivago et toujours sur des volumes élevés sur Google, les hôtels devraient désormais se tourner plus que jamais vers ces opportunités. Lorsque d'autres segments chutent, des réservations pourraient être gagnées sur ces marchés. D'autant plus quand tant d'hôtels dorment encore et ne profitent pas de ces opportunités.

Un grand merci à Pardis Tehrani (CEO de Hotelnetsolutions) et son équipe. Il est resté avec moi hier soir pour extraire ces données et effectuer les recherches ensemble. En tant que leader de la distribution en ligne d'hôtels sur le marché allemand, les données fournies sont énormes (plusieurs millions de transactions comptabilisées), très pertinentes et représentatives.

Cordialement,

Ulli Kastner

CEO de myhotelshop