Simplement placer un lien sur Google, trivago, etc. n’est jamais suffisant. Nous vous dévoilons les plus gros flops sur les metasearch et vous montrons ce qui importe vraiment pour une campagne réussie !

1ère erreur – Tout pour la top position !

C’est la plus grosse erreur que l’on peut trouver : celui qui veut obtenir le plus de réservations devrait toujours faire son maximum pour être en première position sur les comparateurs de prix. Ce mythe est encore très répandu et est une des principales raisons pour des coûts (trop) élevés.

Vos clients potentiels veulent généralement avoir une première impression de votre hôtel. Ils cliquent alors sur le lien qui leur apparait en premier. Il est rare que la réservation se fasse alors immédiatement : soit le processus de recherche est immédiatement terminé, soit l’utilisateur retourne au comparateur de prix pour avoir un aperçu des différentes offres.

La position à cibler varie d’un canal à l’autre et dépend surtout du type d’appareil utilisé. Pour les campagnes sur mobile, il est vrai que la première place doit être ciblée car c’est souvent la seule visible sur mobile.

2ème erreur – Problèmes de tarif et parité tarifaire

Avoir une stratégie de prix cohérente est la condition sine qua non pour augmenter vos réservations directes à l’aide des metasearch. Les prix nets et les tarifs des grossistes (wholesalers) qui apparaissent sur les metasearch par trip.com, ebookers.com, etc. peuvent tuer vos campagnes.

Si les offres du grossiste sont nettement moins chères que votre tarif direct, votre offre perd en attractivité. De plus, il y a un deuxième effet négatif : avec des prix plus chers que la concurrence, un coût par clic plus élevé est nécessaire pour être visible sur l’une des premières positions. Même dans le cas de la parité tarifaire, c’est-à-dire les mêmes prix que vos autres revendeurs, un coût par clic plus élevé est nécessaire.

Ces coûts sont sans aucun doute inutiles ! Par conséquent, vous devez toujours veiller à offrir le meilleur prix. Sinon, vous risquez de transmettre votre réservation potentielle à une OTA, ou pire, de la perdre entièrement dans un autre hôtel. Il est donc préférable d'utiliser un programme de surveillance des tarifs comme le Rate Inspector myhotelshop pour voir en un coup d'œil les performances de votre site Web par rapport aux autres sites qui mettent vos chambres à la vente.

3ème erreur – Aucune stratégie (personnalisée) d’enchères

L’erreur la plus courant en matière de metasearch est probablement liée à une gestion insuffisante des enchères. Très souvent, le coût par clic est fixé au début de la campagne et reste inchangé pendant des semaines, voire des mois. Cependant, le CPC ne doit pas statique, mais, au contraire, très dynamique. Le même CPC peut placer l'annonce à la première place un jour et conduire à l'invisibilité le lendemain.


Afin de gérer avec succès les campagnes, il est donc essentiel de vérifier la position et les performances d'une annonce plusieurs fois par semaine et d'ajuster le coût par clic en conséquence. Sur des marchés très concurrentiels comme Paris ou Berlin, il est même nécessaire de suivre quotidiennement les évolutions afin de maintenir le CPC aussi bas que possible mais en même temps aussi élevé que nécessaire.

Restez à l'écoute et apprenez-en plus sur la façon de réussir vos campagnes dans notre deuxième partie de la série "Les erreurs les plus courantes sur les metasearchs".